Politique › Actualité

Un parti de l’opposition conteste les résultats des élections locales et menace de descendre dans la rue

(c) jornaldeconakry.com

Le président de l’union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG)  a annoncé son intention d’user de la rue pour contester les résultats des élections communales lors de l’assemblée générale hebdomadaire du parti tenue samedi, 17 février 2018 à son siège à la minière.

L’union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG)  envisage de descendre dans la rue pour contester les résultats des élections communales organisées le 04 février dernier .  L’annonce a été faite par le président du parti Cellou Dalein Diallo lors  d’une assemblée générale hebdomadaire tenue samedi à Conakry.
En ouverture des travaux, le chef de file de l’opposition guinéenne s’est tout d’abord réjouit des résultats obtenus par sa liste de candidature.
« Nos compatriotes se sont mobilisés pour porter leur confiance à l’UFDG, à nos listes et nous avons gagné massivement, largement à Conakry.  Des résultats officiels publiés à nos jours, l’UFDG a 69 conseillers dans la région administrative de Conakry contre 57 au RPG avec les milliards des ressources publiques investit dans la campagne, des achats de conscience, la fraude massive au niveau des bureaux de vote et au niveau des CACV. Imaginez la complicité des forces de l’ordre et de sécurité, la complicité de la justice, de l’administration du territoire... », a t-il dénoncé .
« Le RPG a été balayé à Coyéh par une liste indépendante à Boffa. A Siguiri, le RPG cherche un allié pour aller à l’exécutif mais ils n’ont pas gagné. A Faranah, le RPG a perdu. C’est une liste indépendante qui l’a balayé. A Forécariah, nous sommes premier, le e RPG deuxième et le GPT troisième…« , a-t-il fait savoir.
«Je sais que vous vous posez des questions! Ne vous en doutez pas restez mobilisés.  Nous avons été un grand parti républicain. Nous avons sécurisé nos suffrages au niveau des bureaux de vote. Nous avons préparé des recours documentés avec des preuves irréfutables. Nous avons déposé dans les tribunaux tout en sachant que les tribunaux pourraient être manipulés, on ne s’est pas trompé. Les tribunaux ont été complices de ce holdup électoral auquel s’est livré le parti présidentiel avec la complicité des CACV. C’est un vol. Il faut que ça s’arrête. On ne peut pas continuer comme ça. Je l’ai dit, je le maintien« , a-t-il dénoncé.
 Cellou Diallo demande à ses militants de « rester mobilisé« , car le parti estime avoir  usé de tous les recours auprès de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
« Nous avons usé de tous les recours légaux, on n’a pas été entendu. Il nous reste un recours, c’est la rue. On usera de la rue. Vous le savez déjà tout ce  qu’on a obtenu de ce pouvoir que ce soit les élections législatives ou les élections locales, c’est par la rue qu’on a obtenu.  Avec Alpha Condé,  il n’y a pas d’autre choix que la rue« , a-t-il lancé en guise d’appel des ses partisans à descendre dans la rue.
« Dans quelques jours, ils vont finir de publier les résultats, on va faire l’évaluation et vous allez être appelés à manifester pour exiger le respect de la vérité des urnes et qu’on mette un terme à la fraude électorale dans notre pays pour que la démocratie ait un sens. Pour que la démocratique ait un sens, il faut qu’il ait des élections transparentes, équitables, justes et crédibles . Avec Alpha Condé, on se rend compte que tous les jours le pays recule, nous ne pouvons plus l’accepter », a-t-il conclu.

Retour en haut