Société › Actualité

Journée ville morte à Conakry

Photo d'illustration - (c) droits réservés

La journée ville morte, suite à la journée ville morte appelée par l’opposition guinéenne ce lundi 14 mai 2018, est observée dans plusieurs quartiers de la ville de Conakry. La circulation est bloquée ce matin sur la route Leprince.

« L’Opposition Républicaine appelle les populations de Conakry, Kindia, Dubréka et Manéah à observer une journée ville morte le Lundi 14 Mai 2018.  Cette manifestation et celles qui vont suivre sont rendues nécessaires par l’attitude arrogante du RPG Arc-en -ciel et du gouvernement qui ne veulent pas de la paix sociale« , avait annoncé Cellou Diallo dans un communiqué de presse.

« En effet,  l’Opposition républicaine prend à témoin le peuple de Guinée et la Communauté internationale du refus du parti au pouvoir et de  son gouvernement de considérer ses légitimes revendications demandant la publication des vrais résultats des élections communales du 04 Février 2018. Elle déplore le fait qu’ils rejettent les propositions des partenaires techniques et financiers visant à concilier les positions en vue d’une sortie de crise et permettre ainsi l’installation des conseillers élus des collectivités locales« , ajoute le communiqué.

Ce lundi, des jeunes sont sortis dans les rues.

Au rond-point de Coza, les boutiques et les magasins restent fermés. Les véhicules en partance de Bambeto sont obligés de rebrousser chemin à partir de Koloma. Là, des déchets sont éparpillés ça et là dans la rue. A partir de là, jusqu’à Hamdallaye en passant par le carrefour de Bambeto, la circulation est bloquée et les commerces sont fermés.

Des jeunes, massivement mobilisés dans la rue entre Bambeto et Darsalam empêchent même les motards de faire la navette.

Pour l’instant, on ne constate aucune présence des forces de maintien d’ordre.

Retour en haut