ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Guinée : l’UE accorde 120 millions d’euros à la Guinée

Par Financial Afrik - 24/10/2017

Selon le gouvernement guinéen, cet appui permettra également l’application progressive du nouveau cadre légal et règlementaire de gestion des finances publiques

 

L’annonce de ce financement est intervenue ce lundi 23 octobre 2017 et s’inscrit, selon les officiels guinéens, dans son premier volet dans le cadre du programme d’appui à la consolidation de l’État Guinéen (PACE) représentant un montant total de 60 millions d’euros. Le second concerne le Programme de développement et d’Assainissement Urbain (SANITA) pour un montant de 60 millions, axé sur la gouvernance urbaine et l’assainissement des villes de Conakry et Kindia.

Le programme d’appui budgétaire, accordé à la Guinée, permettra au gouvernement de poursuivre ses réformes, consolider ses institutions, accroître l’espace budgétaire afin de renforcer la stabilité macroéconomique et assurer la mise en œuvre du Plan National de développement économique et Sociale (PNDES).

 


© European Union External Action
l’UE accorde 120 millions d’euros à la Guinée

Selon le gouvernement guinéen, cet appui permettra également l’application progressive du nouveau cadre légal et règlementaire de gestion des finances publiques dans le but d’atteindre la discipline budgétaire globale à moyen terme. De plus, il portera une attention particulière à la mobilisation des ressources domestiques, notamment une meilleure maîtrise des exonérations en direction des particuliers et des entreprises, la convergence des ressources vers le compte unique du Trésor public, et une meilleure gestion de la trésorerie et du patrimoine de l’État.

Quant au programme SANITA, il s’articulera autour de trois (3) axes spécifiques. Le premier vise à améliorer la planification urbaine au niveau national et en particulier de la ville de Conakry à travers une approche participative, incluant fortement la population.

Le deuxième axe a pour objectif de professionnaliser la filière de gestion des déchets solides, à travers le renforcement des acteurs notamment les collectivités locales, les Petites et Moyennes Entreprises (PME)/Groupements d’Intérêts Économiques (GIE) et la société civile.

Le troisième et dernier axe vise à améliorer la gestion des eaux pluviales et des eaux usées, avec le développement de la voirie et d’infrastructures d’assainissement collectives ; la mise en place de deux plateformes de valorisation des déchets fermentescibles et boues de vidange, ainsi que de latrines.

 

 
MOTS CLES :  Ue   Guinée   Pace 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

"Un Cadavre dans l’Oeil"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDeconakry.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués